Avinton / Wakan One Hundred

Forum des possesseurs de Wakan One Hundred et d'Avinton
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Prise en mains de l'Avinton Collector Race par Moto Infos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 180
Points : 575
Date d'inscription : 30/05/2011

MessageSujet: Prise en mains de l'Avinton Collector Race par Moto Infos   Ven 13 Avr - 16:17

C'est à l'occasion de l'Evènement moto 2012 organisé sur le circuit Paul Ricard au Castellet que nous avons pu durant quelques minutes prendre en main l'Avinton Collector. Pourquoi une rapide prise en mains plutôt qu'un essai complet ? Tout simplement parce que la machine était configurée pour le circuit, à savoir équipée de pneus slick, démunie de son système d'éclairage et de rétroviseurs. Bref, pas franchement homologuée pour un usage sur route...
Néanmoins, l'enceinte du circuit du Castellet est suffisamment privée pour que avoir pu effectuer quelques tours de roue en compagnie de l'Avinton Collector, et juger de quelques paramètres tels que son ergonomie, sa prise en main ou encore les sensations que distille sa mécanique. Mais c'est tout d'abord l'occasion de remarquer l'impact qu'a cette moto sur le public. Certes, son gun Devil ne la classe pas parmi les motos les plus discrètes (!) lorsqu'elle est en mouvement et on peut alors comprendre pourquoi les têtes se tournent sur son passage. Mais lorsque la bête est arrêtée, comment expliquer les attroupements qu'elle génère ?
 
Morphologie de brute
 
La rareté du produit constitue un élément de réponse, mais au-delà de cet aspect, il y a la ligne ultra pure, minimaliste à l'extrême, de l'Avinton. Là, l'expression « un moteur, deux roues et un guidon » prend tout son sens. D'autant que le moteur, justement, semble trop gros pour la carrosserie. Ou la carrosserie minuscule par rapport au gros bloc S&S, c'est selon. Le réservoir, qui n'en est pas un, dissimule les poumons de l'Avinton : deux carburateurs FCR de 46 mm de diamètre, pièces d'orfèvre à eux seuls. Et ces poumons respirent à travers un Vortec qui permet de forcer l'entrée d'air juste au dessus du moteur. Un clin d'œil aux voitures américaines dont le capot est découpé pour laisser passer le compresseur et qui, il va sans dire, fait son petit effet...
Et ce Vortec n'est pas sans augurer d'une mécanique tonitruante, ce qui donne à l'Avinton une agressivité certaine. Elle fait presque peur, tiens... D'autant que l'énorme collecteur 2 en 1, la grosse fourche inversée et le simple disque avant ne semblent pas vraiment dédiés au tourisme, ce que le côté symbolique de la mousse de selle, monoplace bien sûr, confirme. Enfin, aussi minimaliste soit-elle, l'Avinton reçoit cependant une finition époustouflante, finition qui peut être complétée dans sa version « Cult » d'une personnalisation quasi sans limites : sellerie, coloris, suspensions, échappement, position de conduite, roues, configuration moteur... Bien sûr, tout cela a un prix. Une version Collector comme celle de notre essai s'échange contre 33 500 €, tandis que le prix d'une Avinton Cult démarre à 36 000...
 
Un monde de sensations
 
Enjamber la bête est un moment intense durant lequel mille remarques traversent votre esprit à la seconde. En vrac : « qu'est-que ce qu'elle est légère » ; «tiens, les suspensions ont l'air douces » ; « waouh, le guidon est super bas et les commandes aux pieds sont plutôt assez reculées »... Là encore, l'ergonomie est à des lieues de celle d'une machine de tourisme. On s'en doutait un peu, avec des guidons bracelets placés en dessous du té supérieur de fourche. Bref, la position est sportive et l'espace à bord, compté, mais avec mon gabarit moyen, je ne me sens pas mal à l'aise. Du moins, pas plus que sur une sportive, et ce même si mes cuisses se heurtent aux arêtes du faux réservoir.
De toute façon, on est prévenu dès le départ : on ne choisit pas « rationnellement » une Avinton. Si on choisit cette moto, c'est pour en prendre plein les sens, pour posséder une moto qui exigera que vous soyez totalement dévoué à la cause de son pilotage. Impliqué à 100 %. Alors tous les sens se mettent en hyper vigilance lorsque le twin 1 640 cm3 démarre. Un frisson vous parcourt l'échine à chaque sollicitation des gaz et c'est un régal de sentir les vibrations se transmettre dans les guidons bracelets. La vue se brouille presque si on essaye de lire le régime moteur sur les barregraphes d'un compte-tours que l'on n'utilisera de toutes façons pas. Un moteur comme celui là, ça s'utilise à l'oreille. Et question symphonie en explosions majeures, vos tympans sont servis : viriles, nerveuses et vives, les vociférations du bloc intimident autant qu'elles rendent impatient d'enclencher la première. De mémoire d'essayeur, je n'ai pas si souvent eu l'impression d'être installé sur une moto... vivante !
 
Impressionnante, mais prévenante.
 
Pourtant, les premiers mètres parcourus laissent apparaître une machine presque prévenante à la conduite. Ainsi, la boîte de vitesses se montre douce et précise tandis que la commande hydraulique de l'embrayage, ferme, n'en demeure pas moins progressive et que l'accélérateur se dose très facilement. Du coup, l'Avinton Collector s'élance sur un filet de gaz, sans le moindre hoquet, limitant ainsi les risques de caler sur un coup de piston. En quelques mètres, on découvre une moto légère à manier et, surtout, qui accepte de cruiser très bas dans les tours. Bien sûr, sa sonorité et la quasi absence d'inertie lors des montées en régime donnent envie d'ouvrir les gaz en grand. D'autant qu'à chaque mini-accélération, la moto semble dire : « Tu vas voir, y'a du monde dans les cylindres ».
Effectivement, le twin S&S ne fait pas semblant d'envoyer avec ses 120 chevaux. Au delà de la puissance, c'est le couple qui impressionne : 170 Nm à 3 800 tr/min, soit largement de quoi faire des plis sur le bitume. L'Avinton pousse déjà très fort alors que je n'ai même pas ouvert les gaz de plus d'un quart de tour de la poignée. Quel punch ! Je me contenterai de cela pour aujourd'hui car les allées du Paul Ricard sont noires de monde. Et puis, rendez-vous est d'ores et déjà pris pour un essai en conditions réelles, sur route. En attendant, j'attrape le levier de frein pour constater qu'un seul disque suffit sur une machine aussi légère. Le feeling du levier est lui aussi très bon et la puissance semble ne jamais venir à manquer. Là encore, l'essai en conditions réelles permettra de valider cette première impression et de vérifier aussi l'endurance du freinage, de même que l'efficacité (ou non) de l'élément arrière. Enfin, il faudra aussi tester ce châssis qui, à première vue, semble à la fois très réactif et très confortable. Pour l'heure, je constate seulement que l'Avinton braque aussi bien qu'un porte-avions...
 
Conclusion
 
Impossible ici d'apporter la moindre conclusion - du moins au chapitre dynamique - tant cette prise en mains aura été de courte durée. Pourtant, en si peu de temps à ses commandes et quand bien même elle serait pétrie de défauts, l'Avinton a réussi à m'envoûter. En enlevant mon casque, Cédric Klein comprend à mon large sourire que j'en veux encore. Je veux une autre dose de ce moteur puissant, aux envolées lyriques divines et aux bonnes vibrations. Je veux encore de ce roadster exceptionnel et des sensations uniques qu'il procure. Bientôt, il sera mien pour une journée entière. Vivement... D'ici là et pour patienter, il reste la galerie de photos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wakan-hundred.forumactif.org
 
Prise en mains de l'Avinton Collector Race par Moto Infos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Avinton Collector Race
» Africa race 2009/2010 HELP
» CR Essaie FZ1 & meule de playmobil
» muscler les "doigts " (ou plutot avant bras)
» déflecteur pour protége mains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avinton / Wakan One Hundred :: La Wakan - Présentation, essais, préparation .. :: News-
Sauter vers: